AMP

AMP

Aide médicale
à la procréation

L’Aide Médicale à la Procréation (AMP) est un ensemble de pratiques cliniques et biologiques permettant aux couples infertiles d’avoir un enfant.

Le centre d’AMP d’Epinal fait partie des 4 centres autorisés en Lorraine. L’union des gynécologues de la maternité La Ligne Bleue et des biologistes du laboratoire Analysis permet de proposer aux couples la majorité des techniques actuelles pour la prise en charge de la fertilité :

  • les inséminations intra-utérines (IIU)
  • la fécondation in vitro (FIV)
  • la fécondation in vitro avec injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde (ICSI)
  • la congélation d’embryon par vitrification

 

Quand consulter ?

L’AMP est autorisée en France jusqu’au 43e anniversaire de la patiente.
En absence d’antécédent particulier, il est recommandé de consulter pour infertilité après un an de rapports réguliers sans contraception. Si la femme à plus de 35 ans, les explorations sont recommandées après 6 mois de rapports réguliers sans contraception.

Chiffres clefs en 2017

  • 168

    Nombre d’inséminations

  • 15%

    Taux d’accouchement par insémination
    (moyenne nationale 11%)

  • 87

    Nombre de tentatives de FIV et ICSI

  • 23%

    Taux d’accouchement par tentative
    (moyenne nationale 20,5%)

AMP
L’équipe

L’équipe d’AMP est composée de gynécologues, de biologistes, d’une sage-femme et d’une psychologue.

Sage-femme coordinatrice : Marie-Edith ZAUG

Equipe des biologistes :

  • Dr LEFAURE Brieuc
  • Dr LEFAURE Gérard
  • Dr PETIT Christophe

Equipe des gynécologues :

  • Dr CRISTINELLI Stéphane
  • Dr DRICOT Jean-François
  • Dr KUEHN Frédérique
  • Dr ZIMBRIS Laurent

Psychologue : Elodie VUILLAUME

Pour prendre rendez-vous auprès d’un biologiste :
03 29 68 04 04

Pour prendre rendez-vous auprès d’un gynécologue :
03 29 68 63 63

Pour en savoir +

www.ceres88.fr

Bien comprendre

  • Comprendre l'insémination

    L’IAC (insémination artificielle avec sperme de conjoint) ou IIU (insémination intra-utérine) consiste à déposer des spermatozoïdes préparés dans la cavité utérine, au moment de l’ovulation. Elle est classiquement réalisée sur cycle stimulé. La stimulation ovarienne permet de maîtriser et de prévoir précisément l’ovulation et d’augmenter les chances de succès.

    Les inséminations avec sperme de donneur (appelées IAD) sont possibles dans notre centre. Des démarches auprès du CECOS de Nancy sont nécessaires pour obtenir des paillettes de donneurs.

    La sécurité sociale rembourse jusqu’à 6 inséminations par couple. Cependant, en absence de grossesse après 3 ou 4 inséminations, il est préférable de changer de technique en allant vers une FIV.

  • Comprendre la FIV 

    La FIV (fécondation in vitro) consiste à mettre en contact, en dehors du corps de la femme (c’est à dire au laboratoire), un ovocyte et des spermatozoïdes. L’objectif étant d’obtenir un embryon pouvant être transféré dans l’utérus.

    Plusieurs étapes sont nécessaires :

    • stimuler les ovaires
    • recueillir les ovocytes par ponction ovarienne au bloc opératoire
    • recueillir le sperme au laboratoire (par masturbation ou après congélation de spermatozoïdes)
    • mettre en fécondation les ovocytes avec les spermatozoïdes
    • observer le développement embryonnaire
    • transférer le ou les embryons obtenus
    • si possible congeler les embryons surnuméraires

     

    Le transfert d’un seul embryon est privilégié pour limiter les risques de grossesse multiple.

    Le transfert d’embryon peut être réalisé à J2, J3 ou après culture prolongée à J5 (si obtention d’un blastocyste).

    La sécurité sociale rembourse jusqu’à 4 tentatives de FIV par couple.

  • Comprendre l’ICSI

    La FIV-ICSI (ou FIV avec injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde) est une technique consistant à féconder un ovocyte avec un spermatozoïde choisit au microscope. Le spermatozoïde étant directement déposer dans l’ovocyte pour faciliter sa fécondation.

    Les étapes nécessaires à la réalisation d’une ICSI sont les même que pour la réalisation d’une FIV. Seule la technique de fécondation réalisée au laboratoire diffère.

  • Comprendre le transfert d’embryon congelé

    Lors de la réalisation d’une FIV ou d’une ICSI, certains embryons non transférés dits « surnuméraires » peuvent être congelés.
    Ils sont alors conservés dans de l’azote liquide en vue d’un transfert ultérieur.
    Le TEC (transfert d’embryon congelé) consiste à transférer un embryon dans l’utérus après l’avoir décongelé.
    La congélation d’embryon permet d’augmenter les chances de succès par tentative.

    Nous utilisons depuis plusieurs années une technique de congélation dite ultra-rapide, appelée vitrification. Cette technique, autorisée en France depuis 2011, permet d’obtenir autant de grossesse après transfert d’embryon congelé qu’après transfert d’embryon frais.

    Quelque soit la technique d’AMP utilisée, une prise de sang (test de grossesse) devra être réalisée 14 jours après l’insémination ou le transfert d’embryon.

    Si le résultat est positif, une première échographie sera effectuée à 1 mois. Le suivi de la grossesse sera réalisé par votre gynécologue habituel.

    Si le résultat est négatif, la suite de la prise en charge sera définie lors d’un nouveau rendez-vous avec votre gynécologue spécialisé en AMP.